welink-logo
Quel peut-être le rôle vertueux de la comptabilité au service de l’environnement ?

Quel peut-être le rôle vertueux de la comptabilité au service de l’environnement ?

  • Les professionnels du chiffre et plus particulièrement les experts-comptables ont un rôle majeur à jouer sur le sujet de l’environnement. La méthode CARE vise d’ailleurs à la réconciliation de l’analyse financière et du développement durable.

    Quel peut être le rôle de la comptabilité au service de l’environnement ?

    Les experts-comptables sont en mesure de figer un référentiel pertinent pour que les entreprises s’en saisissent et travaillent dans la confiance, ainsi, les experts-comptables doivent être force de proposition pour construire une comptabilité environnementale utile.

    La comptabilité peut apporter une stabilisation des démarches liées aux questions environnementales et les rendre ainsi plus pertinentes. Avec le savoir-faire lié à la profession d’expert-comptable l’idée est également d’apporter de la valeur monétaire mais aussi de simplifier les reportings. Ainsi la comptabilité peu unifier les sensibilités liées aux questions environnementales afin d’aboutir à un outil unique qui permettra aux chefs d’entreprises de se positionner sur le sujet.

    Qu’est-ce que la méthode CARE ?

    La comptabilité environnementale se base notamment sur la méthode CARE inventée par Jacques Richard. Elle part du principe que seul le capital financier est géré par les experts-comptables. La méthode CARE introduit alors les notions de capital humain et de capital naturel qui permettent, en suivant les mêmes règles comptables, de piloter l’ensemble de ces 3 capitaux.

    Elle restructure le bilan comptable en mettant ces trois capitaux au passif. Le capital financier représente la somme d’argent que les actionnaires de l’entreprise mettent à sa disposition afin qu’elle réalise du profit. L’objectif est bien évidemment la non dégradation de ce capital. C’est la même logique qui s’applique alors aux capitaux humain et naturel. L’entreprise dispose d’un écosystème qu’elle utilise pour créer de la valeur. Cependant cet écosystème ne doit pas être entièrement dégradé, quelle que soit l’utilisation que l’entreprise en fait. Il en va de même pour le capital humain. L’entreprise doit respecter l’intégrité physique et mentale des personnes qui travaillent en son sein.

    La méthode CARE a donc pour objectif de traduire une sorte de dette écologique. L’entreprise dans cette idée doit piloter cette dette dans le temps afin de s’assurer d’une performance globale sur ces 3 capitaux.

    Les entreprises les plus performantes seront donc celles dont la dette écologique sera la plus basse. Les entreprises doivent continuer de créer du profit mais de façon plus vertueuse. La méthode CARE vise donc à traduire l’ensemble de ces aspects dans la comptabilité.

    Une phase de tests et d’expérimentations est nécessaire

    C’est aux experts-comptables d’apporter la preuve que ces normes et concepts fonctionnent. Il est donc nécessaire qu’ils se forment. Il leur faut comprendre les enjeux environnementaux pour accompagner au mieux les entreprises sur ce terrain mais aussi faire évoluer ces normes grâce aux retours d’expérience.

    Il existe des experts-comptables spécialisés en comptabilité environnementale qui sont sans doute à la pointe de ces réflexions qui impactent l’ensemble de la profession.

    Source : Le Monde du Chiffre

    Rechercher un expert-comptable
    ou un commissaire aux comptes qualifié

    front_page_lead

    Vous êtes Expert-comptable ?

    Référencez votre cabinet sur le premier guide des experts-comptables & CAC